PHILOSOPHIE

BUDO COLLEGE BELGE

Fondé en 1951 par Maître Julien Naessens

AÏKIDÔ - JUDÔ - JODÔ - KARATEDÔ - KENDÔ

 

Philosophie

Le Do de Budo...

 

Sous leurs formes modernes les Arts martiaux japonais se nomment JuDo , AikiDo , Karaté-Do , KenDo , Kyudo , etc…L’ensemble de ces disciplines , le BuDo , représente, lorsqu’il est bien compris , un héritage d’une valeur spirituelle considérable.

 

BuDo reflète la plus pure tradition de noblesse et la juste voie à suivre pour la réalisation de l’homme ou la connaissance de soi.

C’est au travers d’une compréhension extrême de l’art du mouvement que l’adepte trouve la liaison avec les lois de la Nature et le souffle universel.

 

L’histoire des Arts martiaux est longue et plonge ses racines dans les traditions ancestrales. Mais depuis l’avènement moderne de la notion « sport » qui implique la compétition , le BuDo risquait d’être dénaturé et de perdre ainsi son caractère le plus essentiel et le plus précieux.

Les subtiles techniques de BuDo conduisent à un art profond du mouvement.

Et cette pleine réalisation du geste implique nécessairement un sens de la beauté et la maîtrise d’une coordination des actions des partenaires avec les lois physiques. L’opportunité du geste place l’action à son plus haut niveau d’efficience.

 

Conduire le geste de l’adversaire ne relève pas seulement de la dynamique, car il faut en même temps conduire son esprit. Mais la maîtrise de l’art de conduire l’esprit exige un état d’âme généreux où la haine et la brutalité n’ont pas place. Comment , dès lors , ne pas craindre que des règlements sportifs dénaturent cette spiritualité.

 

Pratiquer le vrai BuDo c’est d’abord faire siennes les lois de la Nature et s’y intégrer. C’est ensuite laisser agir ces lois au travers de nous et pouvoir dire « ce sont les lois de la Nature qui en moi font les œuvres » et je ne suis rien d’autre.

 

Il n’est donc pas tant question de compétition que de philosophie du mouvement. Une philosophie du mouvement qui s’appuie sur la conviction que la Nature entière est un phénomène d’amour.

 

Il devient évident que le JuDo , l’AikiDo , le KenDo , etc. , ne sont pas des sports. Rivaliser de performances physiques est une notion étrangère au BuDo traditionnel. C’est au niveau des sentiments et de l’art qu’il faut approcher le BuDo.

 

Le développement du BuDo dans le monde actuel aura peut-être suscité le désavantage d’une compréhension déformée. Mais , par ailleurs , je suis persuadé qu’en Orient et en Occident quelques professeurs contribuent à restituer au BuDo son caractère traditionnel qui est son authentique valeur.

 

Julien Naessens.

 

 

 

Nous étudions le Do , la loi du Ynn et du Yang , la loi des 5 éléments , les méridiens , les Pa-Koua et les énergies. Ces différents aspects de la philosophie sont enseignés à travers la pratique de Budo.

Rue du Brochet 55 - 1050 Bruxelles - Tél. 0475/51 61 07 - 00 32 2/345 12 60